top of page

Placer chaque son dans les bonnes fréquences : nettoyage et coloration passive

Dernière mise à jour : 14 févr.

Quand on mix un morceau il faut faire en sorte que chaque son trouve sa place dans les grave les médium et les aigus. On doit éviter l'effet de masquage et aussi éviter de surcharger les fréquences graves et aiguës.


Pourquoi ?


Le masquage résulte du fait que plusieurs sons existent dans les même fréquences et qu'ils risques alors d'empiéter les uns sur les autres. Il faut éviter au maximum ce problème même si on peut le régler en spacialisant différemment les sons qui se chevauches.


Les fréquences graves et surtout Sub sont difficiles à entendre surtout si il y a beaucoup d'éléments présents, il faut faire de la place aux sons qui en on absolument besoin pour exister : basse, grosse caisse (kick) etc.


Les fréquences aiguës sont fatigantes pour l'oreille alors il ne faut pas les surcharger non plus et en plus elles sont indispensables pour les cymbales, les voix aiguës etc. Il faut donc là aussi laisser de la place et ne pas les encombrer.


Comment faire ?


Le tableau proposé par FUTURE MUSIC (lien en dessous de l'image) représente bien la façon dont on va "nettoyer" et "embellir" chaque son pour qu'il trouve sa place à côté des autres.


 

Etape 1) Le nettoyage :

Cette opération consiste à supprimer les fréquences aiguës et/ou graves qui sont inutiles

• Pour laisser de la place aux instruments qui ont besoin de ces fréquences pour exister

• Pour effacer les sons parasites qui ne font pas partie du son (des sub dans un enregistrement de voix par exemple)

• Pour être sûr qu'après plusieurs compressions des fréquences qui étaient inaudibles au départ ne deviennent très présentes.


Ce qu'il faut voir :

Dans le tableau cela correspond aux coupures visibles à gauche et à droite de chaque instrument.

On voit par exemple que concernant le son "Snap" les fréquences en dessous de 2kHz sont coupées, comme celles qui sont au dessus de 16 kHz…


Comment faire :

Pour cette opération je vous recommande l'EQ Three, qu'on va utiliser pour supprimer toutes les fréquences inutiles, c'est à dire que votre EQ ne doit pas modifier le son de l'instrument mais uniquement enlever ce qu'on ne doit pas entendre. C'est une sécurité.


Votre réglage est bon si vous pouvez éteindre et allumer l'EQ Three sans que cela modifie le son en étant le plus proche possible de la fréquences qui le modifierait .


Il est donc préférable de le faire avant la compression pour éviter que les fréquences supprimées fassent réagir le compresseur.


Lancez la vidéo ci-dessous pour apprendre à utiliser l'EQ Three !



 

Etape 2) La coloration passive :


Cette opération consiste à monter le volume des fréquences les plus belles du son

Ensuite on compense ce gain en baissant la sortie de l'EQ pour que le son reste au même volume. C'est pour cela qu'on dit qu'elle est "passive".


Pourquoi ?

• Pour mettre en avant ce qui est important et les fréquences qui permettent de reconnaitre le son.

• Pour placer chaque son les un à côté des autres dans les fréquences


Ce qu'il faut voir :

Dans le tableau cela correspond aux renflement rond visibles au milieu de chaque son, vous voyez qu'on évite de les aligner…



On voit par exemple que concernant le son "Snap" les fréquences autour de 6kHz sont amplifiées (le rond rouge) : elles forment la partie la plus importante du son.



Comment faire :

Vous pouvez utiliser l'EQ Eight en activant un point en forme "cloche"large que vous allez monter de quelques décibels au niveau des fréquences à mettre en avant ( évitez les réglages excessifs ) . Baissez ensuite le gain en sortie de l'EQ d'autant de décibel que ce que vous avez augmenté.


Votre réglage est bon si vous avez trouvé la fréquence qui est celle de l'instrument. Il faut travailler avec les oreilles et éviter les recettes qui vous donnent des fréquences pré-établies. Vous pouvez vous aider de l'analyseur de fréquence qui s'affiche dans l'EQ Eight pour repérer là ou le son est le plus présent ! La chose à vérifier c'est que votre équaliseur ne change pas le volume du son (allumez et éteignez l'Eq en vous aidant des vu-mètres des pistes de Live pour vérifier les niveaux avant et après).


Pour colorer votre son vous pouvez aussi utiliser des effets de saturation, chorus etc. par exemple Drumbuss sur les son de batterie et de percussions, c'est à dire tous les effets qui donneront à votre son la couleur qui sonne bien avec le reste de la musique…


Il est donc préférable de faire cette étape après la compression (en fin de traitement) pour éviter que les fréquences augmentées soient écrasées par le compresseur ce qui contredirait vos réglages de coloration !


Dans l'exemple ci-dessous :

• Un seul point est activé : le carré bleu n°2 en bas

• Le mode "Cloche" est sélectionné : au dessus du carré bleu

• On a fait a un gain de 3dB autour de 408 Hz avec un facteur "Q" large : le point "2" en jaune et/ou les réglages à gauche de l'effet. (Chaque point à ses propres réglages)

• On a compensé par un gain en sorti de -3dB pour compenser la hausse de 3dB sur les fréquences et cela assure un volume constant : à droite en bas





Posts similaires

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page